WONDER, un film à voir absolument, pour avoir le bon regard sur le handicap !

J’ai eu la chance de voir le film WONDER au cinéma en avant-première ce vendredi 8 décembre 2017. C’est un film extraordinaire que je ne vais pas vous raconter en détail ici pour vous laisser le découvrir vous-mêmes. C’est une belle leçon de vie et un excellent message de sensibilisation pour avoir le bon regard sur le handicap.

Comme vous pouvez le voir sur la bande d’annonce du film, c’est l’histoire d’un gamin avec un handicap visible au visage, accompagné par ses parents pour sa première rentrée scolaire. Le film va montrer la nouvelle vie de ce gamin en relation avec les autres. Il va surtout montrer le comportement du gamin, de ses camarades, de ses professeurs, de ses parents, de sa sœur, des amis de sa sœurs… avec d’énormes leçons véhiculées. Ces comportements de chacun, y compris ceux du gamin, sont très importants.

Je vous livre dans cet article ce que j’ai retenu comme leçons à travers ce film. Lorsque vous aurez regardé le film, je vous invite à revenir ici sur cet article pour donner votre avis et poursuivre l’échange.

Quelques leçons que je retiens :

Leçon n°1 : avoir le courage d’affronter les difficultés plutôt que se cacher. Souvent, après les choses se mettent en ordre et s’arrangent d’elles-mêmes.

Le gamin a été isolé et trop protégé par ses parents. Il n’a pas été à l’école primaire et c’est sa mère qui lui a enseigné les cours du primaire. La mère a voulu profiter de la rentrée au collège pour le sortir de cet isolement mais le père a été contre, voulant continuer à l’isoler pour le protéger des autres. Qui va avoir raison ?

 

La mère a réussi à convaincre son fils et son mari. Au début, cela a été dur pour les parents et pour le gamin de subir à l’école le regard des autres et leur méchanceté. Le gamin prenait sur lui et ne réagissait pas mal. Il résistait, mais était triste. Avec le temps il s’est fait un premier cercle d’amis qui ont donné l’exemple et ont attiré d’autres amis. Il est devenu ensuite bien entouré et bien intégré et ses amis ne voyaient plus son handicap. Il a beaucoup apporté aux autres car il était excellent et très intelligent. A la fin il était heureux d’être à l’école et il a remercié sa mère d’avoir insisté pour qu’il y aille. En conclusion c’est la bienveillance, l’entraide et le vivre ensemble qui l’ont emporté.

 

Leçon n°2 : La solution est souvent en soi et non chez les autres qu’on ne maitrise pas

Au départ les gens sont intrigués par ce qui est différent et certains peuvent se montrer méchants. Mais avec le temps les gens s’habituent et ne voient plus les différences et découvrent l’être caché derrière avec ses capacités, ses sensibilités, ses qualités… et c’est la bienveillance qui l’emporte.

Une belle phrase citée à la fin du film : « Soyez bon avec autrui car chacun mène un dur combat ».

Alors, pourquoi certains sont méchants ? Qu’est-ce que ça leur apporte d’être méchants avec les autres juste parce qu’ils sont différents alors qu’ils n’ont pas choisi d’être différents?

On a tous besoin des autres et de leur bienveillance.

J’ai aussi bien aimé l’indulgence du gamin qui pardonne facilement aux autres. Son intelligence en pensant à un monde imaginaire plaisant lorsque le monde réel où il se trouve le blesse ou le dérange.

Il y a d’autres leçons qu’on peut tirer de ce film, en lien par exemple avec sa sœur qui était délaissée par ses parents et qui avaient aussi des difficultés du même ordre que son frère. Je vous invite à réagir à cet article et de donner vous aussi vos avis sur le film et les leçons que vous en tirez.

Qu’en pensez-vous ? Le film va-t-il changer votre regard sur handicap à l’école ou au travail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *